Le Vent Tourne est une société de production transmedia qui conçoit des programmes citoyens et responsables en utilisant game design, storytelling et innovation pour créer une expérience utilisateur unique pour le « spect'acteur ».

A l'heure de l'hyper-communication et de la dématérialisation, les histoires se recouvrent de nouvelles parures, arborent des visages multiformes et deviennent hybrides. Le transmedia prend acte de cette mutation et utilise la multitude de médias à notre disposition aujourd'hui pour créer des histoires qui naviguent d'un univers à l'autre pour mieux imprégner notre imaginaire.

Théorisé en 2003 par Henry Jenkins, le concept de « transmedia storytelling », est une nouvelle façon de raconter une histoire qui implique selon Le Vent Tourne un double-mouvement:

Amener des messages ou des histoires à une audience massive à travers une utilisation cohérente et planifiée de différentes plateformes médias. Envisager plusieurs formes d'entrée dans le récit, pour toucher des publics différents et pour fédérer une communauté de « spect'acteurs » pouvant interagir avec l'histoire.

Dans la réalité du monde complexe, nous avons le sentiment que la création peine à mettre en avant sa quête de sens car elle est trop souvent occultée par l'innovation technologique ou la stratégie économique, éléments indispensables certes mais pas suffisants à la réussite d'un programme innovant. Le Vent Tourne (LVT) veut à l'inverse utiliser le potentiel créatif et mobilisateur du transmedia pour sensibiliser le plus grand nombre à des thèmes de préoccupation locale, nationale et mondiale, trois échelles interconnectées et indissociables à l'heure de la mondialisation. Pour cela, quelques grands principes guident notre démarche :


Internet contre l'ordinateur


Nous voulons utiliser Internet pour inciter les gens à quitter leurs ordinateurs et s'impliquer dans le monde réel. Nous concevons ainsi des « programmes hybrides » articulant un univers fictif et un programme interactif avec une réalité concrète. L'idée est de percer la bulle d'Internet pour qu'elle devienne une passerelle vers le réel.
LVT veut utiliser la créativité et la curiosité des internautes pour amorcer des actions concrètes dans le monde qui nous entoure: rassemblements, ateliers d'écritures ou concerts, sont autant de manifestations qui doivent devenir le prolongement naturel des communautés formées sur Internet.


Les contraires vont ensemble


Nous ne voulons pas opposer le modèle de l'Entreprise et celui de l'Association. Au contraire, nous pensons qu'une alchimie doit se créer entre les leviers économiques de l'un et les convictions mobilisatrices de l'autre. Ces deux structures peuvent dessiner les contours de la société civile de demain en toute indépendance s'il elles le souhaitent. LVT s'attache ainsi à collaborer avec des associations et différents acteurs de terrains en les impliquant dès la conception et le développement en tant que partenaires techniques.


Les murs sont des ponts


Le transmedia brouille les frontières entre les métiers et complexifie le processus de production. Mais plus qu'un risque de noyer la création dans la technique, nous y voyons la possibilité de renforcer la création collective, l'intelligence de tous les maillons plutôt que l'autorité pyramidale. LVT veut utiliser le transmedia pour diffuser la créativité plutôt que pour la rendre exclusive. La création doit générer toujours plus de créativité et pour ça il faut mettre à disposition des applications et des outils accessibles à tous.


Les moyens justifient la fin


On ne peut pas revendiquer des principes sans se les appliquer à soi-même. C'est pourquoi nous voulons faire des programmes collaboratifs dans leur conception puis dans leur utilisation qui associent les destinataires de l'outil à sa création. La méthode est aussi importante que le résultat obtenu. LVT met en place des méthodes de conception participatives dans tout ses projets afin de créer des outils qui répondent aux attentes ou aux envies des utilisateurs.


La marge est centrale


Partir de l'étrange, de inattendu pour parler du général est également une ambition de nos productions. En effet, en prenant à contre pied les représentations collectives, en donnant un regard neuf sur de vielles problématiques, nous voulons surprendre pour mieux faire réfléchir. Cela implique des idées nouvelles mais aussi des têtes nouvelles. LVT promeut ainsi des artistes émergents dans ses réalisations afin de permettre l'expression de regard frais sur le monde qui nous entoure.